Sexualité : L’infusion qui réchauffe et attire le désir chez les deux partenaires!

170

Par le Pr. Serigne Samba Ndiaye

Enseignant Chercheur Phytothérapeute

Libellé des Questions / Réponses

Bonjour Professeur, quel conseil donnez-vous aux jeunes couples, aux débutant dans l’amour ? Et comment expliquez-vous cette difficulté de mise en marche de la machine féminine ?

Bonjour. Je commencerai par la fin. Vous avez, les capteurs de plaisir sont concentrés au niveau du clitoris et, l’intérieur du vagin en contient très peu. Ce qui fait que la pénétration sexuelle provoque rarement l’éblouissement attendu. De plus, si le pénis est sensible au frottement et à la vitesse, le vagin lui, ne l’est pas ! Et, un jeune homme relativement débutant ne peut pas le savoir. Il a tendance à s’activer d’une manière agréable pour lui, et il imagine ainsi donner également du plaisir à sa partenaire.  Or, le vagin est plutôt sensible à la pression et à la lenteur. Il faudra donc que le partenaire masculin apprenne à réfréner ses ardeurs, son envie de mouvements rapides et à trouver des positions sexuelles permettant d’appliquer une certaine pression sur les parois du vagin pour que des sensations voluptueuses surviennent enfin.

Bonjour Professeur, on dit souvent que le vagin a quelques années de retard par rapport au pénis. Expliquez.

Bonjour.  On peut dire que le vagin, lors de son premier rapport sexuel, est en général totalement vierge. Il n’a guère connu de contacts ou alors celui d’un tampon, ce qui est loin d’être érotique ! Au contraire, le pénis a vécu des tas d’expériences : contact avec l’eau lors de la toilette, avec les vêtements, avec la main pour uriner ou pour se caresser… Il est donc déjà très ouvert aux sensations et c’est bien pour cela que, dès le premier rapport sexuel, il connaît généralement beaucoup de plaisir. En effet, le vagin a des années de retard par rapport au pénis : 15 à 18 ans en moyenne (âge du premier rapport sexuel).

Bonjour Professeur, On dit que dans un couple, le massage joue un rôle capital dans leur santé et leur bien être. Y a-t-il un non dit dans le massage ?

Bonjour. Vous pouvez retenir que le massage soulage le mal de dos, libère les tensions au niveau de la nuque, apporte une stimulation musculaire, rend vos muscles plus souple et plus extensibles. Il apaise et soulage la douleur, renforce le système immunitaire donc augmente la résistance aux maladies, améliore le sommeil, la circulation sanguine et lymphatique, ce qui produit une meilleure oxygénation, draine les toxines accumulés dans le corps. Enfin, il aide à prendre conscience de son corps, éveille le sens du toucher, favorise une grande circulation de l’énergie.

Bonjour Professeur. On dit aussi que les caresses sont importantes du point de vue biologique. Comment comprenez-vous cela ?

Bonjour. Bien sûre que oui.  Elles sont importantes du point de vue biologique car elles mettent en jeu les centres cérébraux du plaisir. Les centres hédonistes distillent alors dans notre encéphale et dans notre sang diverses substances dont les fameuses endorphines. Les caresses éveillent en effet chaque sens et, offrent un panel de sensations très riches, différentes de celles obtenues lors du coït.

Bonjour Professeur Est-ce que le baiser aussi important comme on le prétend ?

Bonjour. Je réponds par l’affirmative. Le baiser est une étape importante ; il marque le début d’une relation, la rencontre sensuelle entre deux corps. Embrasser est un art. Cependant, il n’existe pas de règles en matière de baiser, ni de baiser standard : l’essentiel est d’y mettre son cœur. Un baiser réussi, c’est un instant où deux bouches entrent en communion, ce quelle que soit la technique employée. Au choix, vous refermerez très doucement vos lèvres sur la lèvre supérieure ou inférieure de votre partenaire. Quant à savoir s’il faut fermer les yeux ou pas, c’est avant tout une affaire de goût. Certains préféreront les fermer afin de mieux se concentrer sur leurs sensations, d’autres aimeront entrevoir leur partenaire durant cet échange. Enfin, notons que le baiser est aussi un outil de résolution de conflit puisqu’embrasser en geste de réconciliation s’observe chez d’autres primates.

Bonjour Professeur, on note souvent que beaucoup d’hommes ne tiennent pas longtemps quand ils utilisent la position du missionnaire. Ils préfèrent celle d’Andromaque. J’attends vos explications et vos conseils.

Bonjour. S’il est vrai que la position du missionnaire est un peu délicate pour l’homme qui éjacule vite, elle présente néanmoins l’avantage d’être la plus rassurante, la plus simple. Elle permet aux deux partenaires d’avoir d’excellentes sensations. Le mari ne se couche pas complètement sur sa partenaire au risque de l’écrabouiller comme un vieil éléphant de mer, mais prend appui sur ses genoux ou ses coudes. C’est lui qui mène les opérations. L’épouse peut entourer le bassin de son mec avec ses jambes ou bien les laisser fléchies ou tendues de chaque côté. Selon ce qu’elle choisit, elle peut ainsi plus ou moins se frotter  contre le pubis de son partenaire. Si elle lui entoure le bassin, elle peut quand même, selon la pression qu’elle exerce avec ses jambes, influencer les coups de reins de son partenaire. Bref, elle peut plus ou moins régler le mouvement et la zone de frottement en pliant ou en remontant plus ou moins les genoux. En général, les dames qui ont besoin d’une forte stimulation du clitoris pour avoir du plaisir peuvent insérer leur main entre les deux corps pour le caresser en même temps que la pénétration ou bien inciter leur mec à le faire si celui-ci ne trouve pas trop inconfortable d’être en équilibre sur une main ! Et pour l’autre position qui est celle d’Andromaque, l’homme est allongé sur le dos et la fille à califourchon sur lui. Très aisée, cette position permet un maximum de contact et convient particulièrement aux filles qui ont du mal à avoir un orgasme par pénétration car elles peuvent frotter leur clitoris contre le pubis de leur partenaire aussi bien qu’aux mecs qui éjaculent trop vite. Si tu te trouves dans ce dernier cas, c’est la position idéale pour pratiquer le Stop and Go et te concentrer sur tes propres sensations. Comme elle fait tout et que tu lui délègues le contrôle, c’est plus facile pour toi de te sentir zen !

Bonjour  Professeur, quelle est cette infusion dont tu parles tant ?

Bonjour, elle est simple à préparer. Vous mélangez une cuillérée à soupe de poudre de gingembre, une cuillérée à café de « xorom polé », une cuillérée à soupe de poudre de « digoor » et la même quantité de celle de « ngolomar », une pincée de sel gemme et de « gnamako ». En prendre, une heure de temps avant les opérations, une cuillérée à café infusée dans un verre d’eau chaude. Laisser refroidir et boire. Effet immédiats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here