Une nouvelle sur l’hépatite C

74

Le virus responsable photographié pour la première fois au monde par une équipe de l’Inserm.
L’existence d’un virus de l’hépatite C est connue depuis 1989, mais personne n’était jamais parvenu à le voir au microscope électronique, du moins jusqu’en 2016 : une équipe de l’unité Inserm 966 de Tours vient en effet de l’observer directement.
L’existence d’un virus de l’hépatite C est connue depuis 1989, mais personne n’était jamais parvenu à le voir au microscope électronique, du moins jusqu’en 2016 : une équipe de l’unité Inserm 966 de Tours vient en effet de l’observer directement.
Ce virus a été très difficile à repérer car il ressemble fortement à une simple goutte de graisse (sphère lipidique ou lipoprotéine). Cette ressemblance est liée à un phénomène d’hybridation avec des lipides se produisant lors de sa réplication.
Au-delà de l’immense satisfaction de voir valider les hypothèses de biologie moléculaire qui prédisaient une telle hybridation de ce virus avec des particules de graisse, ces travaux pourraient aider à enfin mettre au point un vaccin contre cette maladie.
Dans les années 70, des chercheurs américains ont constaté que la plupart des hépatites post-transfusionnelles n’étaient ni liées au virus de l’hépatite A ni à celui de l’hépatite B.
Jusqu’à la fin des années 80, cette hépatite d’allure virale était donc appelée “hépatite non A non B”.
Dans le monde, 130 à 150 millions de personnes sont atteintes, environ 700 000 décèdent chaque année
Comme le précise Jean-Christophe Meunier, chargé de recherche Inserm et responsable de ces travaux, le virus de l’hépatite C “ressemble à une simple petite sphère blanche au milieu d’autres sphères blanches lipidiques dans le sang”.
Ce phénomène est lié à son aptitude particulière à “détourner la machinerie du foie” pour fusionner avec les composants (phospholipides et leurs protéines)
Cette forme viro-lipidique lui permet d’entrer plus facilement dans les cellules et de contourner le système immunitaire. Cela le rend aussi visuellement indétectable… ou presque.
Remèdes
Racines de « mbenté » décoctée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here